Cœur de noix d’entrecôte aux baies sauvages

Cette une recette facile mais ô combien savoureuse que je vous propose aujourd’hui avec ce cœur de noix d’entrecôte aux baies sauvages. Simplement saisie à la plancha, cette pièce de viande au goût généreux et à la tendreté sans pareil, vous fera vous approcher de Buenos Aires, région d’origine de ce bœuf. Afin d’exalter les saveurs de cette viande de bœuf d’exception, je l’ai subtilement massé avec un mélange de baies sauvages pendant la cuisson.

Coeur-de-noix-d'entrecôte-aux-baies-sauvages-

Cœur de noix d’entrecôte aux baies sauvages

Recette facile – pour 4 personnes – Temps de cuisson 8 à 10 mn

Ingrédients :

  • 3 à 4 cœurs de noix d’entrecôte
  • 1 cuil. à soupe de mélange de poivres en grains (noir, blanc, gris)
  • 1 cuil. à soupe de baies rouges
  • 1 cuil. à café de fleur de sel
  • quelques queues de cébettes
  •  huile d’olive

 

ingrédients Coeur de noix d'entrecôte aux baies sauvages

recette Coeur de noix d'entrecôte aux baies sauvages

  • Sortez la viande du réfrigérateur 30 à 40 mn avant de la faire cuire.
  • Dans un mortier, versez les baies rouges, les grains de poivre et la fleur de sel puis concassez le tout grossièrement avec un pilon.
  • Chauffer la plancha ou votre poêle à feu vif.
  • Enduisez légèrement les pièces de bœuf d’huile d’olive.
  • Mettez-les à saisir de toutes parts puis baissez le feu et laissez cuire selon les goûts 3 à 4 mn sur la première face. Retournez-les et massez la surface avec les baies concassées en vous aidant d’une spatule.
  • A la fin de la cuisson enfermez chaque pièce de viande dans une feuille de papier d’aluminium et laissez reposer 5 mn afin qu’elle se détende.

cuisson coeur de noix d'entrecôte à la plancha

  • Dégustez les cœurs de noix d’entrecôte aux baies sauvages avec l’accompagnement de votre choix.

Coeur de noix d'entrecôte aux baies sauvages recette

  • Régalez-vous !

bouchée de Coeur de noix d'entrecôte aux baies sauvages

Une réflexion au sujet de « Cœur de noix d’entrecôte aux baies sauvages »

Laisser un commentaire